Catégorie dans flirt pc

En plus en plus de couples choisissent de ne pas avoir d’enfants Afin de des raisons ecologiques.

En plus en plus de couples choisissent de ne pas avoir d’enfants Afin de des raisons ecologiques.

Est-ce reellement un panel efficace ?

Faut-il faire moins d’enfants Afin de sauver la planete?

Faut-il Realiser moins d’enfants pour sauver la planete ?

Emile Loreaux pour La Croix L’Hebdo

Notre planete brule, ca et la ; elle reste submergee, ici et ailleurs ; elle deperit avec la disparition d’un million d’especes annoncee via l’ONU (1), ainsi, gemit au gre d’la pandemie actuelle. Il ne serait cependant pas trop tard Afin de agir, a-t-on repete d’la COP1 a la COP25, a condition d’alleger drastiquement notre bilan carbone et d’amender des modes de vie. En faisant moins d’enfants ?

Cette option pourrait etre votre plus efficace individuellement, suggerait une etude suedoise de l’universite de Lund en 2017, avancant qu’en faire un de moins permet d’economiser pres de 60 tonnes de CO2. Mieux que d’etre vegetarien (– 0,8 tonne via an), de ne plus avoir de voiture (– 2,4 tonnes) et d’eviter l’avion (– 1,6 tonne par week-end). Le calcul ne valait malgre tout que pour des pays riches, a forte consommation et faible niveau de natalite (Etats-Unis, Canada, Australie, Europe). Ardu d’extrapoler a l’echelle du monde et de garantir un benefice vrai Afin de la nature… comme pour l’humanite.

Sommes-nous donc vraiment trop nombreux sur votre Terre ? Deja, au XIX e siecle, l’economiste anglais Thomas Malthus mettait en vais garder contre la pression demographique, qui n’a fait que monter depuis. « 1 milliard d’habitants en 1800, autour de 2,5 milliards en 1950, pour atteindre pres de 8 milliards aujourd’hui et sans doute 10 milliards plus tard reste une source d’inquietude legitime », note le demographe Jacques Veron, directeur de recherche a l’Ined.

Dans le essai Faut-il avoir peur d’une population mondiale (Seuil, 2020), il revient sur les multiples alertes, telles que « L’avertissement des scientifiques de l’univers a l’humanite » au cours du sommet une Terre de Rio en 1992, suivi d’un second « Avertissement a l’humanite », en 2017. Lire la suite